Interventions et prises de position

Vous trouverez ci-dessous les dernières prises de position de Jean-Pierre Sueur.

Pour celles des années 2006 à 2008, vous les trouverez sur le blog de Jean-Pierre Sueur.

• Jean-Pierre Sueur a participé le 10 octobre à un débat sur Public Sénat, animé par Dephine Girard, à la suite de la dernière audition effectuée, à ce stade, par la commission d’enquête sur « l’affaire Benalla ».

>> (Re)voir le débat

• Jean-Pierre Sueur a répondu sur Public Sénat aux questions de Tâm Tran Huy.

>> (Re)voir l'interview

• La commission d’enquête a auditionné Sophie Hatt, ancienne cheffe du groupe de sécurité du président de la République.

>> (Re)voir l’audition

Merci,  David ! Je sais tout ce que ta chère commune de Saint-Jean de Braye te doit, depuis trente ans...
Non seulement les multiples réalisations auxquelles tu as contribué ou que tu as impulsées, comme, encore récemment, la maison de santé, et qu’il serait si long de citer...
Je sais aussi combien tu as toujours été, combien tu es, et combien tu resteras  très proche des habitants. Pour toi, la politique, c’est d’abord « l’humain ».
 Aujourd’hui, tu prends une décision difficile avec une totale lucidité. C’est encore une façon de respecter les abraysiens. Je sais que tu pourras encore et toujours beaucoup nous apporter, différemment, mais sûrement ! Merci à toi pour tout.
Je sais aussi que tes adjoints te seront fidèles en continuant d’avancer, dans le même esprit,  sur le même chemin.
Jean-Pierre Sueur
 

Après avoir publié dans les précédentes lettres électroniques les articles du Dictionnaire Charles Péguy (publié aux éditions Albin Michel sous la direction de Salomon Malka) qui ont été écrits par Jean-Pierre Sueur sur les thèmes :

nous publions le troisième article qu’il a rédigé (« Jean Jaurès ») et qui est consacré aux relations entre Charles Péguy et Jean Jaurès.

>> Lire l’article

Le journal Le Monde a publié dans son édition du 5 octobre une tribune de Patrick Kanner et Jean-Pierre Sueur dans laquelle ceux-ci prennent position pour que les magistrats du parquet soient nommés comme le sont ceux du siège, par le Conseil supérieur de la magistrature, sans aucune intervention du pouvoir exécutif.

>> Lire la tribune intitulée « Une réforme constitutionnelle, vite ! »

>> Lire aussi :

 

Page 41 sur 559